L’opérateur français Winamax a inauguré le 17 avril dernier son tournoi à but caritatif dénommé « Kill The Champions » et dont le buy-in s’élève à 5 euros seulement. C’est en collaboration avec l’association Sport Sans Frontières, qui œuvre pour le développement de l’éducation notamment sportive auprès de jeunes gens, qu’il organise ce tournoi.

Il s’engage à reverser la totalité des prélèvements lors de cette compétition en ligne ainsi que la somme intégrale des primes d’éliminations planant sur la tête de certains joueurs. Ainsi, il n’y aura pas que les têtes de la Team Winamax qui seront sujets aux bounty mais également celles des responsables représentants l’association. A l’affiche des joueurs à éliminer pour obtenir une prime figurent les sportifs Ugo Legrand, médaillé de bronze lors des Jeux Olympiques de Londres dernièrement, Karim Ghezal, Benjamin Fall, Camille Gerondeau rugbymen du Racing Metro et Grégory Arganese de l'Aviron Bayonne. On y retrouve comme à l’accoutumée Kool Shen, Ludovic Lacay, Gaëlle Baumann ou encore Michel Abecassis.

En ce qui concerne ces fameux bounty, vous remportez 50 euros si vous éliminez un sportif. Ce montant est susceptible de grimper jusqu’à 2000 euros puisqu’en effet, il s’élève à 100 euros si l’élimination a eu lieu dans les 500 dernières places. Cette somme double si vous en écartez un de la suite du tournoi dans les 100 premières places. Dans le cas où vous vous débarrassiez d’un sportif dans le cadre de la table finale, vous remportez d’office 500 euros. Si vous réussissiez à éliminer deux sportifs, cela vous vaudrait 500 euros en sus et si ce nombre excède trois et plus cela vous rapporterait 2000 euros. Par ce généreux geste, la room de Patrick Bruel espère sans doute attirer l’attention du public sur l’importance de la distraction pour les jeunes. Le poker en ligne n’est-il pas un moyen idéal de s’amuser avec plusieurs opportunités de gains et pour un prix raisonnable ? Tout cela dans le cadre de la légalité, cela va de soi.