Qu’est-ce qu’un pari mutuel ?

Tous les membres d’un bookmaker ont la possibilité d’effectuer un pari mutuel. Le principe de ce type de pari est que toutes les mises versées par l’ensemble des joueurs seront ensuite redistribuées entre les vainqueurs des paris en servant à payer leurs gains. Le bookmaker en tire, cependant un pourcentage pour effectuer ses différents services. Ce sera également à partir de cette part que l’établissement pourra assumer les impôts, effectuer le paiement des salaires et garantir la qualité de son fonctionnement.

Grâce à ce type de pari, les joueurs participent de concert à la définition du jackpot, et le bookmaker est sûr de pouvoir réaliser un bon budget de fonctionnement à partir de la participation des joueurs. C’est pourquoi, ce procédé est le plus répandu dans les établissements de jeux sportifs. C’est notamment le cas au Japon et aux Etats-Unis où le pari mutuel fait l’objet d’un engouement particulier de la part des joueurs.

L’histoire du pari mutuel

Cette forme de pari voit le jour en 1868 en France et attire d’ores et déjà plusieurs acteurs des paris sportifs. Son fondateur s’appelle Joseph Oller. Dans plusieurs pays, le pari mutuel est adopté par bon nombre d’agences de paris, mais en France, il devient très rapidement le seul type de pari autorisé à être proposé aux parieurs sportifs.

Le gouvernement français a décidé que cette technique de jeu était celle qui répondait le mieux à l’éthique de jeu. Et pour cause, dans un pari à côte fixe, le joueur effectuera son pari contre le bookmaker. Ce dernier tirera irrévocablement profit de la participation des joueurs tout comme le joueur sera plus attiré par le jeu. Ce type de jeu est donc plus susceptible d’attirer des actes de corruptions car les établissements seront de plus en plus attirés par le gain d’argent.

Contrairement à cela, dans un pari mutuel, le bookmaker ne tiendra que le simple rôle d’intermédiaire entre la compétition sur laquelle le joueur effectuera ses paris et le joueur. L’établissement n’aura aucun bénéfice, à part un pourcentage sur la participation des joueurs, quelque soit le résultat de la course. La corruption ne sera donc pas possible dans ce type de jeu.

En savoir plus sur les paris hippiques : http://fr.1001bookmakers.com/paris-hippiques/guide